Cmylocal France référence Le Mouchoir Français

À cette occasion, la cofondatrice de cette entreprise a réalisé une interview. Vous pouvez la lire dès à présent ci-dessous.

C’est également l’occasion de découvrir Cmylocal qui référence les artisans et entreprises qui créent, fabriquent et innovent partout sur le territoire! ❤️

Je découvre Cmylocal

Retranscription de l’interview du fondateur ci-dessous

Article Le Mouchoir Français
« Ce n’est pas parce que c’est fabriqué en France que c’est du bon boulot… », nous confie Mathieu, fondateur de Le Mouchoir Francais.
L’ aventure commence il y a 5 ans. Mathieu créait des sites internet pour les autres. Il avait envie lui aussi d’une aventure entrepreneuriale, d’une aventure humaine, responsable, engagée et bien sûr à impact positif sur l’environnement. C’est naturellement que l’idée de promouvoir l’utilisation du mouchoir en textile est venue. Stop les monceaux de mouchoirs en papier jetés tous les ans ! Mathieu décide de relancer la filière de fabrication de mouchoirs textile en France.
Il aura fallu plusieurs mois pour construire la bonne équipe de fabrication. Parce que oui, le fabriqué en France n’est pas toujours une garantie de qualité ! Mathieu a dû tout apprendre (parfois à ses dépens !), expérimenter, se tromper : le chemin a été long et semé d’embûches pour trouver le bon atelier et les bons tissus… toujours en respectant la charte de départ, d’engagement humain et écologique.
Aujourd’hui, les 2 ateliers qui produisent Les Mouchoirs Français, sont pour l’un une SCOP basée dans les Deux Sèvres, à Chizé et pour l’autre une ESAT à Paris.
C’est aussi pour cela que nous avons choisi de référencer malgré tout (la fabrication est déléguée, ce qui ne correspond pas aux critères de sélection de Cmylocal)) le mouchoir Français et de vous en parler : l’engagement de l’entreprise est important et la traçabilité est parfaite. Les tissus sont essentiellement en coton Bio, certifiés GOTS, et fournis par @lestrouvaillesdamandine.
Il aura fallu beaucoup de temps à Mathieu pour mettre au point cette filière de production et pour respecter absolument ses engagements de départ, mais c’est bon ! Aujourd’hui, l’entreprise se développe bien, même si les ventes se font exclusivement via le site.
Beaucoup de magasins revendeurs, spécialisés dans le MIF, ont souhaité distribuer ces mouchoirs : mais pour Mathieu, la négociation commerciale était trop rude. Impossible pour lui de vendre ses produits en- deça d’un certain prix qui n’était pas assez rentable pour ces revendeurs. C’est un peu le problème du MIF en général : un prix de revient pas assez compétitif souvent et des consommateurs qui ne sont pas encore prêts à « payer le vrai prix ».
Alors Le Mouchoir Français se développe seul, mais sûrement : le mouchoir textile n’est pas encore devenu un article de grande consommation, mais on y vient ! Il y a des saisonnalités bien sûr, les ventes se font exclusivement à l’automne et autour de Noël, mais il existe aussi une demande – pour les mouchoirs blancs essentiellement- au printemps et à l’été (pour les mariages et les baptêmes).

Pour l’année en cours, Mathieu souhaite développer l’entreprise en proposant des articles personnalisés (impressions textiles et broderies).
Voilà comment le mouchoir devient un incontournable !
On a hâte de voir et d’offrir, ou de s’offrir, un accessoire pas comme le autres!